Le protocole auto-immune pour maîtriser sa maladie auto-immune

Le protocole auto-immune pour maîtriser sa maladie auto-immune

Le protocole auto-immune pour maîtriser sa maladie auto-immune

Le Protocole Auto-immune (PAI ou AIP comme Auto Immune Protocol en anglais) est une hygiène alimentaire ayant comme objectif de booster le système immunitaire et la reconstruction et la préservation de la muqueuse intestinale ainsi que l’équilibre hormonal et l’équilibre de la glycémie.

Ce protocole a été proposé par Sarah Ballantyne en début 2014. En une année, son livre est devenu une vente leader sur Amazon, avec plus de 800 commentaires positifs et une moyenne de 5 étoiles.

Le protocole auto-immune est applicable à toute maladie inflammatoire et/ou auto-immune dans le but de pouvoir contrôler sa maladie.

Le protocole auto-immune

Le protocole auto-immune comporte deux phases : l’exclusion puis la réintroduction.

L’exclusion a pour but de supprimer certaines familles d’aliments afin de «détoxifier» l’organisme, reconstruire les muqueuses intestinales, aplanir la glycémie et l’équilibre hormonal. Cette période dure généralement de 6 à 8 semaines.

Ensuite vient la phase de ré­introduction des aliments.

Vous pourrez alors déterminer quels aliments vous sont néfastes et agissent sur votre maladie auto-immune. La durée de cette période est propre à chacun et varie d’un individu à l’autre.

Il est absolument préférable de consulter un naturopathe avant de se lancer dans une tel aventure.

Enfin, si l’expérience vous tente, je vous invite à vous rapprochez de groupe de soutien afin d’obtenir, conseils, soutien, témoignages d’expériences ou encore des recettes qui vous seront parfois très utiles.

L’AIP est proche du régime Paléo.

Tout comme le régime paléo dont il descendant direct, l’AIP protège notre corps des comportements alimentaires et des modes de vie déviants du 21ème siècle, et principalement des dommages de l’industrie sur l’organisme, via l’alimentation.

Depuis la grande air de l’alimentation industrielle, des pesticides, des conservateurs, des colorants, etc… la planète connaît une épidémie mondiale de maladies chroniques sans précédent. Diabète, polyarthrite, sclérose en plaque, lupus, Hashimoto, etc.

Les maladies auto­immunes

Rappelons le principe de base d’une maladie auto-immune :

Les maladies auto-immunes proviennent d’un dérèglement du système immunitaire. Elles se manifestent par l’action pathogène (qui engendre une maladie) de cellules (lymphocytes) et d’anticorps sur certains organes, qui sont alors assimilés à des corps étrangers. Le malade fabrique des anticorps (auto­anticorps) contre ses propres tissus ou constituants « sains ».

Il existe plus de 80 maladies auto-immunes reconnues, et on continue à en découvrir de nouvelles très régulièrement.

Hippocrate: Toute maladie commence dans l’intestin.

On ne peut pas guérir une maladie auto-immune, car ce sont vos propres anticorps qui posent problème. Toutefois, lorsque l’on guérit l’intestin, les anticorps ne “s’enflamment”pas.

PHASE 1: L’Exclusion

Au court de cette période de 6 à 8 semaines, vous pourrez noter plusieurs choses :

  • Il est normal au début d’avoir une sensation de faim importante, il faut que votre organisme s’habitue à votre changement alimentaire. La deuxième semaine, vous sentirez déjà que votre corps commence s’y habituer.
  • Durant cette période de détox, votre organisme va se manifester, sous différentes formes, mais généralement, il s’exprimera via des éruptions cutanées. Pas de panique, celles-ci ne dureront qu’un temps, ensuite, votre peau sera comme neuve.
  • Vous allez perdre du poids.
  • Vous éprouverez aussi certainement des “pulsions de sucre”. Le sucre provoquant une addiction à la manière d’une drogue, votre corps va vous en réclamer. Ne cédez pas! Prenez le dessus.
  • Les sorties vous sembleront compromises, et pourtant, vous pouvez être fière de votre démarche.
    Si un dîner chez des amis ou au restaurant se présente, parlez-en! Pendant cette période, préférez recevoir chez vous, faites un menu 100% AIP et tout le monde pourra alors manger la même chose.
    Au restaurant, expliquer que vous avez des intolérances alimentaires si vous ne trouvez rien pour vous à la carte. Le personnel vous servira alors un repas adapté.
  • Évitez au maximum les grandes surfaces, et préférez les magasins type “Grands Frais” ou mieux encore, le marché.
  • Accordez-vous un carré de chocolat noir ou un verre de vin rouge par jour, nous sommes humains, il n’y a pas de mal à se faire de petits plaisirs (AIP).
  • Encore une fois, ne restez pas dans votre coin, entourez-vous de gens qui partagent cette expérience!
  • Les aliments à supprimer lors de la phase 1

    • Noix (y compris les huiles de noix comme les huiles de noix et de graines de sésame)
    • Graines (y compris le lin, chia, graines et d’herbes culinaires comme le cumin et coriandre)
    • Haricots / légumineuses (ce qui inclut tous les haricots comme les petits, les longs ainsi que de soja sous toutes ses formes)
    • Grains (maïs, blé, millet, le sarrasin, l’avoine, etc)
    • Édulcorants de substitution comme le xylitol et la stévia
    • Les fruits secs et / ou surconsommation de fructose (je recommande jusqu’à 2 fruits par jour)
    • Produits laitiers
    • Tous les aliments transformés
    • Alcool
    • Chocolat
    • Œufs
    • Solanacées (tomates, pommes de terre, poivrons, aubergines, graines de moutarde, piment de tous, y compris les épices)
    • Pas d’huiles végétales (huile de noix de coco et l’huile d’olive sont autorisée)
    • Herbes culinaires à partir de graines (moutarde, cumin, coriandre, fenouil, cardamome, fenugrec, carvi, noix de muscade, graine de l’aneth)
    • Les aliments autorisés

      • Légumes (sauf les solanacées cités ci-dessus)
      • Fruits (limite à 15­-20 grammes de fructose / jour)
      • Tous les produits issus de la coco ( huile, coco rappées, lait de coco, crème de coco etc…)
      • Graisses: huile d’olive, huile de noix de coco, avocats, saindoux, graisse de bacon, ghee (certifié sans caséine et lactose)
      • Aliments fermentés (yogourt au lait de coco, kombucha, kéfir, légumes fermentés)
      • Bouillon d’os
      • Viande nourrie à l’herbe, volailles et fruits de mer
      • Thé vert
      • Vinaigre: Le vinaigre de cidre, vinaigre de noix de coco, vinaigre de vin rouge, vinaigre balsamique (qui n’a pas de sucre ajouté)
      • Édulcorants: utilisation occasionnelle et clairsemée de miel et de sirop d’érable (1 cuillère à café / jour)
      • Herbes: toutes les herbes fraîches sont autorisées (basilic estragon, thym, menthe, origan, romarin, gingembre, curcuma, cannelle, sarriette, fleurs comestibles)
      • PHASE 2: la ré­introduction

        Le but de l’AIP n’est pas de se priver à long terme. Pour cela, il est recommandé de ré­introduire les aliments un à un, de manière espacé. Par exemple: Semaine 9 je ré­introduis les oeufs, je vois la réponse de mon organisme, semaine 10 les solanacées etc…

        Il faut prendre son temps.

        La phase 1 aura duré entre 6 et 8 semaines, c’est à vous de décider d’entrer en phase 2.

        Celle-ci prendra le temps nécessaire à l’établissement de votre propre “charte alimentaire”.

        Vous basculerez alors progressivement vers une hygiène alimentaire “Paléo”.

        Les différences entre AIP et Paléo:

        L’AIP est une version plus strict du régime Paléo. Pour les personnes qui suivent déjà le régime Paléo, éliminez uniquement en plus les aliments de la liste des aliments à bannir. Principalement on note : les oeufs, les quantités de fruits, les solanacées et les oléagineux.

        PARALLÈLEMENT:

        Il est important de changer ses habitudes, et pas uniquement alimentaires pour un résultat optimal.

        Le stress, le manque de sommeil ou le manque d’exercice sont également néfastes et jouent un rôle certain dans les maladies auto-immunes.

        Préservez-vous, bougez-vous et couchez-vous tôt !

        Je vous invite à rejoindre le groupe AIP Francophone sur Facebook, vous y trouverez des témoignages, des idées recettes, et du soutien en cas de besoin.

        https://www.facebook.com/groups/576153079160631/

        Réappropriez-vous votre corps !

        Articles et sites recommandés

        Aurélie G.
        Aurélie G. a réussi à contrôler ses maladies auto-immunes et les mettre en remission. Elle partage maintenant ses connaissances. Elle gère le groupe Facebook AIP Francophone qui propose du soutien, des témoignages et des idées de recettes. Je vous invite à rejoindre son groupe. Vous rencontrerez beaucoup de personnes très intéressantes.

        Partager

        A propos Aurélie G.

        Aurélie G. a réussi à contrôler ses maladies auto-immunes et les mettre en remission. Elle partage maintenant ses connaissances. Elle gère le groupe Facebook AIP Francophone qui propose du soutien, des témoignages et des idées de recettes. Je vous invite à rejoindre son groupe. Vous rencontrerez beaucoup de personnes très intéressantes. [wysija_form id="2"]
        Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Bonjour

    Atteinte d’une thyroidite de Hashimoto, je suis intéressée pour mettre en place ce régime.
    Si j’ai bien compris, il faut donc exclure toutes les légumineuses ? Même les pois chiches et les lentilles ?
    J’aurais voulu savoir si l’on pouvait consommer du fenouil (légume), des châtaignes et des légumes racines comme le panais, la betterave, la carotte…?
    Je vous remercie pour votre réponse.

    • Bonjour,

      « Si j’ai bien compris, il faut donc exclure toutes les légumineuses ? Même les pois chiches et les lentilles ? »
      Oui exactement 🙂
      « J’aurais voulu savoir si l’on pouvait consommer du fenouil (légume), des châtaignes et des légumes racines comme le panais, la betterave, la carotte…? »
      Oui

      Cédric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *